Je suis professeur des écoles en maternelle (petite et/ou moyenne section depuis 15 ans)

Je ne suis pas maître formatrice. 

Je n'aime pas la paperasse inutile.

Je ne fais pas de fiche de prép, ni de cahier-journal sauf si ça m'est utile. Ça l'a été au début de ma carrière en maternelle mais ce n'est plus le cas actuellement sauf ponctuellement.

Je ne prétends en aucun cas détenir la vérité ou être un modèle pour qui que ce soit. 

On n'enseigne que ce que l'on est. (phrase qu'un enseignant m'a dit au début de ma carrière)

A chacun de prendre et d'adapter pour lui, ce que les autres font. 

Etre enseignant est un métier qui s'apprend mais en même temps on ne peut pas aller contre sa personnalité.

Il n'y a pas de recettes miracle. 

Il m'arrive de faire des erreurs, encore. 

Je souffre énormément du nombre d'enfants dans ma classe et du bruit. 

J'essaye de faire au mieux avec les moyens que l'on me donne. 

Ce n'est pas l'école, ni l'institution, ni les parents d'élèves qui m'aideront si j'ai un problème. 

Ma santé, ma famille, mon équilibre personnel doivent passer avant tout. 

J'aime mon métier mais pas les conditions dans lesquelles je le fait. 

J'aime partager, trouver des nouvelles idées, changer d'une année sur l'autre...

Ma pratique de classe a beaucoup évolué depuis mes débuts. 

J'adore la littératures de jeunesse. 

Mes enfants sont grands et mon mari fait beaucoup de choses à la maison. 

Je pense être une bonne maîtresse mais personne ne me l'a jamais dit. 

Contrairement à ce que l'on veut me faire croire, la réussite de mes élèves ne dépend pas que de moi.